En ce moment

Retrouvez-nous à Lomé le 6 août 2022 à 15h, sur la terrasse du restaurant Le Phénicien (bd du Mono).Merci de nous envoyer un mail de confirmation.

Retrouvez-les dans notre boutique en ligne.

Le roman le plus personnel de Léonora Miano vous plonge dans la France des années 1990 et dans le quotidien des exclues de la société. Parution au format broché uniquement, mai 2022.

Extrait:

La jeune femme mange en regardant autour d’elle. Il y a une majorité de pas-blanches. Une majorité de femmes qui ne comprendront pas le langage de Madame A. Dépassées par un monde qui change trop vite. Mal placées au sein d’une société cloisonnée. Montrées du doigt par un système qui a refusé de les accueillir pleinement. C’est leur progéniture qui court dans tous les sens. Elles ont déjà abandonné la partie. L’éducation n’est plus de leur ressort. Elles sont dans une France souterraine d’où elles entendent la rumeur du pays qu’elles croyaient trouver : celui où elles devaient devenir des êtres modernes, développés.

Elles viennent de l’ancien empire colonial, si grand que jamais le soleil ne s’y couchait. Territoires jadis occupés où on a injecté dans le sang des peuples qu’être Français valait mieux que tout. On s’est démené pour que les Subsahariens rêvent de France. On leur reproche d’avoir trop obéi. De n’avoir pas su dire merde. De vouloir vivre leur fantasme. Qu’importe. Elles sont là. Chacune garde en elle son idée de la France. Pour certaines, un petit-déjeuner et un hébergement gratuit confortent cette vision.

Beaucoup de jeunes filles ne sont que des enfants sauvages. Des fleurs de pavé. De l’herbe folle jaillie du béton. Elles sont agressives, n’ont que des systèmes de défense. Une rage dont elles ne connaissent ni l’amont ni l’aval. Elles sont les premières à être emportées par ses torrents. Les aînés, perdus dans l’écartèlement identitaire, dans l’obsession d’un retour au pays natal qui ne se fera jamais, ne leur sont d’aucun recours. Mais les aînés, c’est aussi cette collectivité qui ne s’est jamais souciée de mixité, se contentant de stratifier les différences. Asiatiques dans le treizième. Arabes dans le dix-huitième. Branchés dans le onzième. Homos dans le troisième… En gros. C’est un peu poreux, mais vraiment très peu. Comme ça au moins, on les a tous à l’œil.  Ce pays aime les fiches. La surveillance. Les écoutes. Il aime cela jusqu’à la démence.

Les jeunesses qui sont toutes assises à la même table que Louise sont des rastas du Maghreb, des Noires américaines made in Ménilmontant. Elles ne se disent jamais Françaises. Pour elles comme pour les électeurs du Front National, un Français, c’est blanc.

Les 150 premiers acheteurs de Stardust par Léonora Miano recevront à titre gracieux un exemplaire de cette conférence inédite. Le fardeau de l’homme blanc paraîtra au format broché uniquement dans notre boutique en ligne, après cette promotion.

Cette conférence est une réflexion à partir de l’expression « le fardeau de l’homme blanc », créée par Rudyard Kipling (1865-1936). L’écrivain britannique désignait par ces mots l’obligation faite aux pays selon lui avancés, d’aller civiliser les peuples inférieurs. Il s’agissait donc d’une légitimation paternaliste du colonialisme, celui-ci étant vu comme l’obligation faite aux uns d’élever les autres. De nos jours, et à l’aune de ce que fut l’aventure coloniale des Européens de l’ouest, que pourrait signifier cette expression ? C’est ce que Léonora Miano examine ici, en relevant les diverses dimensions du « fardeau de l’homme blanc » au XXIème siècle.

cent citations indispensables
Les grandes voix de l’Afrique et de ses diasporas.

Les citations réunies dans ce volume émanent d’écrivains, d’intellectuels, de militants ou d’artistes. Appartenant à des registres divers, émises à des époques différentes, dans des contextes variés, elles ne reflètent pas forcément toute la pensée de leurs auteurs. Ce dernier aspect est à prendre particulièrement en compte dans le cas des œuvres de fiction où l’écrivain peut prêter à ses personnages des idées aux antipodes des siennes propres.

Ces paroles témoignent de la riche pensée induite par les expériences subsahariennes et afrodescendantes, des débats auxquels leur analyse ne cesse de donner lieu au sein des populations concernées, des luttes menées à travers les générations. Au-delà de ce qu’elles disent isolément, leur caractère incontournable provient du texte qu’elles tissent ensemble, de la conversation qu’elles suggèrent, de la restitution qu’elles font de l’histoire des groupes marqués par une ascendance subsaharienne qui continue de les situer dans les imaginaires du monde.

Une pièce de notre temps.

Extrait:

Depuis le temps, nous avons évalué les compétences des Subsahariens de sexe masculin. Leur programme tient en quatre points : se pomponner, pérorer, copuler, procréer. Ça, c’est quand ils cochent toutes les cases. La plupart ne s’illustrent que dans une de ces activités, et de manière très approximative.

Sans doute faudra-t-il nous demander comment de telles larves s’échappent de nos flancs. Nous les faisons venir au monde. Quelle part de nous se diffuse alors en eux ? Les femmes peuvent-elles donner naissance aux garçons et tout ignorer de la manière dont ils deviennent des hommes ?

Ah, libérons-nous de cet habitus féminin qu’est la culpabilité. La question de la poule et de l’œuf se posera en temps voulu, quand nous aurons ceint la couronne et pris en main le sceptre. Que notre règne arrive, c’est la priorité.

3 savoureux contes du Tchad

Le pique-boeuf sur la bosse du zébu est le premier ouvrage de notre collection Mwana. Nétonon Noël Ndjékéry déploie dans ces pages un extraordinaire talent de conteur pour faire découvrir l’origine du monde, de la vie et des relations entre les êtres. Ces contes du commencement de toutes choses sont truculents et pleins de sagesse. Un bonheur pour les petits et les grands, un magnifique hommage au Tchad.

Le pique-boeuf sur la bosse du zébu paraît au format e-book fin décembre 2021, à temps pour les fêtes. Au format broché à partir du 15 mai 2022. En précommande dans notre boutique en ligne.

Livre audio et numérique à lire

Les aventures de la foufoune est une série de monologues consacrés à l’intimité des femmes sous de multiples aspects. Ecrits et lus par Léonora Miano, ces textes s’énoncent à la première personne afin d’affirmer leur caractère subjectif et de faire surgir, à chaque écoute, un tempérament singulier.

Enregistrée au studio Colibri à Lomé, Les aventures de la foufoune est notre première production au format audio. Ces séquences du vécu féminin inaugurent la collection « Dikalo », dédiée à la littérature qui s’écoute.

Les aventures de la foufoune est disponible en livre audio et numérique dans notre boutique en ligne. De courts extraits vous sont offerts ci-dessous (les épisodes de la série durent de 6 à 25 minutes) :

C’est dans The Q Store, notre boutique en ligne, que vous pourrez télécharger Les aventures de la foufoune, à l’épisode ou en intégralité.